Dry January : Pourquoi un mois sans alcool divise-t-il autant les français ?

Dry January : Pourquoi un mois sans alcool divise-t-il autant les français ?
© Mllemag.fr

Chaque année, le mois de janvier est marqué par une initiative venue d’outre-Manche : le Dry January, ou « Janvier Sobre ».

Le principe est simple : s’abstenir de consommer de l’alcool pendant un mois entier, après les excès des fêtes de fin d’année. Mais cette pratique divise les Français.

Pourquoi ? Tentons de comprendre.

Le Dry January, une initiative britannique

Lancé en 2013 par l’association britannique Alcohol Change UK, le Dry January a pour objectif de sensibiliser le public aux dangers de la consommation excessive d’alcool.

L’idée est de faire une pause après les fêtes, mais aussi de prendre conscience de sa propre consommation et des effets de l’alcool sur la santé.

En France, cette initiative a été reprise par l’association Addictions France (dont l’ancienne dénomination était ANPAA – Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie).

Cependant, elle n’est pas soutenue par le gouvernement français, contrairement à ce qui se passe au Royaume-Uni.

Les bienfaits du Dry January

Selon plusieurs études, arrêter l’alcool pendant un mois aurait des effets bénéfiques sur la santé. Parmi eux :

  • Une amélioration du sommeil
  • Une perte de poids
  • Une diminution du risque de maladies cardiovasculaires et de certains cancers
  • Une meilleure concentration

De plus, le Dry January permettrait également de prendre conscience de sa dépendance à l’alcool et d’adopter une consommation plus modérée sur le long terme.

Une initiative qui divise

Malgré ces bienfaits, le Dry January ne fait pas l’unanimité en France. Pour certains, il s’agit d’une initiative moralisatrice et culpabilisante.

LIRE  Vous n'imaginerez jamais ces astuces incroyables pour voyager avec un petit budget !

D’autres estiment que cette pratique est inutile, voire contre-productive, car elle pourrait inciter à boire davantage le reste de l’année.

De plus, le secteur viticole français, qui représente une part importante de l’économie du pays, voit d’un mauvais œil cette initiative.

Certains professionnels du vin craignent en effet que le Dry January ne nuise à leur activité.

Le Dry January, un défi personnel avant tout

Au-delà des polémiques, le Dry January reste avant tout un défi personnel. Chacun est libre de le relever ou non, en fonction de ses habitudes de consommation et de ses motivations.

L’important est de rester à l’écoute de son corps et de sa santé.

En somme, le Dry January est une initiative qui invite à la réflexion sur notre rapport à l’alcool. Qu’on y adhère ou non, elle a le mérite de mettre en lumière un sujet souvent tabou : notre consommation d’alcool et ses effets sur notre santé.

Cela pourrait également susciter votre intérêt

Partagez ceci :
  • Accueil
  • Lifestyle
  • Dry January : Pourquoi un mois sans alcool divise-t-il autant les français ?